bho-logo-black.png

Projets nationaux

Documentaire de West Indian Domestic

Le documentaire The West Indian Domestic Scheme Domestic Pioneers est un projet d'histoire orale et communautaire lancé en 2010 par Black History Ottawa et Jaku Konbit. Le documentaire, réalisé par Garmamie Sideau, visait à montrer les contributions des femmes des Caraïbes à la région de la capitale nationale et au patrimoine canadien. Pendant deux ans, Sideau a interviewé de nombreuses femmes qui avaient quitté les Caraïbes pour s'installer au Canada pour travailler comme employées de maison dans les années 1950. Les entrevues révèlent les difficultés, la persévérance de ces femmes et les immenses contributions qu'elles ont apportées à la culture canadienne et à l'éducation des citoyens canadiens.

 

Officiellement appelée le régime domestique antillais, la politique canadienne de 1955 a répondu à la pression pour permettre à plus d'immigrants caribéens d'entrer dans le pays, à condition qu'ils soient des femmes disposées à travailler dans le domaine domestique. Après avoir travaillé pendant un an comme domestiques, ils ont été autorisés à prendre un emploi de leur choix et à faire venir des membres de leur famille dans le pays. Ce stratagème faisait suite à des décennies de politiques racistes qui limitaient considérablement l'immigration de non-Blancs au Canada, y compris une déclaration officielle de 1953 justifiant une telle discrimination au motif que les immigrants antillais ne pouvaient pas supporter les hivers rigoureux du Canada.

 

Dans le cadre du régime domestique, environ trois mille femmes antillaises ont déménagé au Canada. Pour être acceptés dans le programme, ils devaient répondre à quatre critères: ils devaient être âgés de 18 à 35 ans et célibataires, avoir atteint au moins une éducation de 8e année, avoir réussi un examen médical et avoir été interviewés par l'immigration canadienne. . Seuls les candidats retenus étaient autorisés à émigrer au Canada, et un grand nombre d'entre eux ont laissé leur famille derrière eux lorsqu'ils ont accepté un emploi dans le Nord. Parmi les femmes acceptées, la grande majorité a déménagé à Montréal ou à Toronto, et un certain nombre s'établissent également dans des villes voisines comme Ottawa. Ce documentaire se concentre sur les femmes qui se sont installées à Ottawa, leurs expériences et la façon dont leur vie a façonné la capitale canadienne pour le mieux.

Les pionniers noirs d'Ottawa: le régime antillais de la politique intérieure, Phyllis Pinnock - Partie 1 de 3

Les pionniers noirs d'Ottawa: le programme de lutte contre la domination des Antilles, Joanne Robinson - Partie 2 de 2

Les pionniers noirs d'Ottawa: le programme de lutte contre la domination des Antilles, Melissa Rowe - Partie 2 de 3

black-history-ottawa-logo-black.png